Originaire du Rhône, le viognier est un cépage en pleine expansion, célèbre pour ses vins blancs aux saveurs complexes, comme le condrieu.
D’où vient le viognier ?
Le viognier est originaire de la région du Rhône. Décimé par le phylloxera, il avait quasiment disparu au milieu du XXe siècle. Des vignerons l’ont replanté massivement dans les années 1980. Depuis, la surface cultivée du viognier a augmenté pour atteindre 2 500 hectares. Il est aujourd’hui présent dans les vignobles du sud de la France, en Europe (Italie, Espagne, Grèce, Suisse), mais aussi en Australie, aux États-Unis, en Argentine et en Afrique du Sud notamment.

Les vins AOC et IGP élaborés avec le cépage viognier
Le viognier est connu pour être le seul cépage utilisé dans l’élaboration du château-grillet et du condrieu, des vins AOC de la vallée du Rhône. On le trouve dans l’AOC Côte-Rôtie, dont il représente 20 % de la structure maximum, associé à la syrah. Ces vins blancs sont fins, capiteux, dégageant des arômes à la fois riches et complexes : fruits exotiques, fruits jaunes, épices, miel, tabac, iris, violette… Le viognier est aussi utilisé dans des vins IGP comme le sable-de-camargue, le pays-d’oc ou encore le cité-de-carcassonne.

Viognier : les spécificités du cépage
Les grappes du viognier sont petites à moyennes, tronconiques et compactes. Les baies sont de petite taille, sphériques ou ovoïdes, à peau épaisse et verdâtre, tirant sur l’ambre ou le rosé à maturité complète. Les jeunes feuilles sont vertes à reflets dorés tandis que les feuilles adultes sont petites, de couleur vert clair, à 3 ou 5 lobes, avec des dents moyennes et un limbe à bulbes, aux bords frisés.

Viognier 2020 - 75 cl

19,50 €Prix